Archives du mot-clé Laurence Gagnon

L’avortement est un meurtre, selon Jeff Fillion

Capture d’écran de Radiox.com

Fillion affirme que l’avortement est un meurtre après le premier trimestre. Il a dit ça hier, le 5 juin, en ondes.

Maurais est aussi allé discrètement dans cette voie-là, en disant, le 16 mai, préférer la législation de la Géorgie à celle de l’Alabama « avec la notion du heartbeat » [battement de cœur].

La radio-poubelle a toujours parlé d’avortement. Par exemple, en 2012, Sylvain Bouchard proposait « d’aider les femmes qui veulent garder leur enfant »; en 2013, il parlait de la « souffrance des fœtus » et en 2014, qu’être « pro-choix c’est pro-avortement », pour finalement fantasmer sur l’imposition de restrictions, en 2015. En 2013, Jérôme Landry proposait aussi des limites et Maurais disait que des « bébés sont tués en CLSC », tout en pleurnichant de ne pas pouvoir parler d’avortement. En 2016, Fillion suggérait qu’il y avait trop d’interruptions de grossesses.

Mais c’est la première fois, depuis la fondation de la Coalition en 2012, au moins, qu’on a un discours aussi long, clair et violent au sujet du droit à l’avortement.

Le contexte a changé puisqu’avec l’élection de Donald Trump aux États-Unis, la droite morale, religieuse et réactionnaire a repris de la vigueur. Et on en subit les contrecoups.

Il y a 10 ans, ces populistes disaient s’intéresser à l’économie et dénigraient la droite morale. Aujourd’hui, les mêmes populistes baissent leurs masques et qu’est-ce qu’on retrouve? La même droite morale d’antan, la bonne vieille droite raciste et sexiste de grand-papa.

Constatons aussi que la radio-poubelle, Maxime Bernier et les groupes d’extrême-droite se sont tous mis à parler de ce sujet en même temps.

N’en déplaise aux populistes masculinistes, l’avortement est un droit. Ceux qui en font un amalgame avec un crime sont du même côté patriarcal de la domination et de la répression des droits des femmes depuis des millénaires.

Radio X: l’avortement un meurtre

4 juin 2019, Fillion, avec Jean-François Fillion, Laurence Gagnon, Dominic Dumas (00:19:37)

12h20: JF- « Avec ce qui se passe en Alabama et en Géorgie et on essaie d’importer le débat ici pour mettre dans les câbles Maxime Bernier et les conservateurs qui sont tombés dans le piège (en fait c’est la droite qui remet la question sur le tapis et c’est une députée du Bloc québécois qui a fait une motion) et il va utiliser les médias qu’il subventionne comme armée pour faire sa propagande (…)

DD- « Pour avoir le vote féminin. »

JF- « Exact! »

(…)

DD- « C’est un dossier qui est émotif et qui est impossible de jaser calmement. »

LG- « Quand tu prend le temps de lire la position de Maxime Bernier sur l’avortement, tu vois que c’est pas un gars qui veut abolir (…) quand le bébé est rendu au troisième trimestre… »

JF- « Merci! »

LG- « C’est un être humain »

Puis Fillion déplore que lorsqu’une femme enceinte est assassinée, le tueur ne peut pas être accusé de deux meurtres #VivelEtat

JF- « On a une jeune fille, on lit entre les lignes c’est une très jeune fille (…) Elle décide tard de ne pas avoir d’enfant (…) Elle décide de mettre un terme à la grossesse (…) Je veux pas l’enlever le choix aux femmes, là. Quand c’est fait la 10e, la 11e, la 13e semaine (Ça c’est le premier trimestre en passant). Un moment donné, il y a une fenêtre on peut plus! D’ailleurs il y a des endroits, non ! non ! rendu là, faut que tu mettes à terme, (des endroits avec un gros gouvernemaman). On va le mettre en adoption. Mais là, tu as un enfant. Au Québec, on fait ce genre d’intervention là (…) »

JF- « Cette fille, une Canadienne (…) la procédure est la suivante, elle est rendue à la 24e semaine… »

DD- « À 24, sont viables »

JF- « À 23 semaines, sont viables »

LG- « À 24, tu les sens. Ça donne des coups de pied, ça bouge »

JF- « C’est autour d’une livre et quart, une livre et demie »

(…)

LG- « À 20 semaines, sont considérés viables (…) »

(…)

JF- « Ils donnent une pilule (…) c’est pour donner un arrêt cardiaque au bébé. »

LG- « Ah! Pour qu’ils l’accouchent mort »

JF- « Attends un peu, c’est pas fini. Elle est à l’hôtel. En soirée, elle a des saignements et des douleurs (…) La jeune femme accouche du bébé et là, elle se met à brailler et elle crie que là, elle veut garder le bébé. Et c’est pas possible à cause du médicament… »

LG- « Ils l’ont tué, c’est sûr qu’elle pouvait pas le garder »

(…)

JF- « De savoir qu’on a un système qui tue des enfants avec un arrêt cardiaque provoqué, moi excusez-moi, je débarque (…) Pour moi c’est un meurtre. »

(…)

DD- « La motion que le Bloc a voulu faire passer et on blâmait les conservateurs de pas avoir voté pour ça, c’était une motion qui disait que les femmes pouvaient se faire avorter peu importe la raison. »

JF- « Bien c’est ça, chez la gauche, eux autres ils veulent qu’on avorte le jour avant la date prévue de naissance. Faut pas oublier qu’avec les changements climatiques, ils disent qu’il ne faut pas faire d’enfants. C’est la même gang. Ils ont aucun respect pour la vie. Ils sont complètement crackpots, ce monde-là. Complètement malades (…) »

JF- « J’ai commencé à changer d’opinion quand quelqu’un m’a dit au centre des naissances ou je sais pas trop quoi (#TémoignageInventé), ça a un peu changé, ça s’est amélioré, c’était pas loin de 40,000 avortements sur 80,000 naissances. My god qu’est-ce qui se passe? Ouais, beaucoup de gens qui ne font pas attention. C’est rendu un moyen de contraception » (en 2003, on pratiquait 26 997 avortements au Québec, le chiffre le plus haut depuis 14 ans. Alors le chiffre de Fillion est farfelu…) »

(…)

JF- « C’est toujours bien une vie humaine, à 16, 17 semaines (…) »

une-femme-doit-pouvoir-choisir-mais-un-avortement-au-3e-trimestre-cest-un-meurtre_2019-06-04.mp3

Fillion adore Infowars comme le tueur de la mosquée

Dans l’extrait suivant, Fillion révèle qu’il suit avec intérêt Joseph Watson, collaborateur d’Infowars. C’est une de ses sources d’information.

Infowars est un média « alt-right » de fakenews et de théories de la conspiration animé par Alex Jones qui vient d’être banni de plusieurs réseaux sociaux en raison de ses propos.

Infowars et Watson sont aussi des sources du tueur de la mosquée de Québec.

Watson a rejoint récemment le parti politique britannique UKIP « Le parti, d’inspiration nationaliste, est régulièrement accusé par ses détracteurs de dérives racistes et islamophobes », peut-on lire sur Wikipédia.

Mark Zuckerberg met ses culottes pour bannir l’extrême-droite raciste de Facebook. Quand est-ce que le CRTC va chasser l’extrême-droite raciste de notre propriété collective, les ondes radios?

CHOI: Alex Jones banni de Facebook, Fillion réagit

3 mai 2019, Fillion, avec Jean-Francois Fillion, Laurence Gagnon et Dominic Dumas

13h45- LG: « Facebook a banni officiellement des gens de son réseau social; Alex Jones est officiellement banni à vie parce qu’il est dangereux, et aussi Louis Farrakhan, lui, ils disent que c’est un extrême-droite (…) Lui, il disait qu’Hitler c’est un bon monsieur (…) « 

JF: « Ils peuvent faire ce qu’ils veulent (…) Mais le problème de ça… Ouais, Alex Jones ok, parfait, moi je suis Watson, ce qui donne beaucoup d’infos sur Infowars, qui est une machine de contenu. Si c’était un dangereux, je peux vous dire une chose: je le suivrais pas. là. Mais j’ai trouvé le Hamas sur Facebook! (…)

fillion_2019-05-03-13h45-watson-infowars.mp3

Action islamophobe au Maxi: Duhaime, Dumont et Benhabib nommés par le responsable!

Comment d’authentiques islamophobes peuvent-ils dénoncer l’islamophobie? C’est le grand écart que réalise une fois de plus Radio X dans cette entrevue avec Richard Majeau. Majeau, c’est le type qui a fait une vidéo de lui-même allant mettre du bacon dans le comptoir halal d’un Maxi. Les islamophobes croient vraiment que des musulmans vont se sentir attaqués par un paquet de viande de porc dans un étalage.

Tous les islamophobes de Radio X ont dénigré la vidéo: « C’est juste un boomer raciste qui a voté oui », a dit Fillion. En effet, Fillion dit que la Meute c’est le PQ, que ce sont les nationalistes qui sont les vrais racistes. C’est une stratégie pour s’exclure de cette gang tout en camouflant son propre racisme virulent. Notez que Fillion est tout aussi nationaliste ethnique, mais pas du même pays (lui c’est les USA).

Pourtant, Majeau dit exactement ce que Radio X a toujours dit. Sur ses publications, on le voit même applaudir Donald Trump.

Ça devient caricatural. En mars dernier, Maurais faisait justement une publication Facebook qu’on peut interpréter comme une invitation à cibler les comptoirs halal.

Dans son entrevue à Radio X, Majeau cite même ses inspirations: Éric Duhaime, Mario Dumont, Marc Lebuis, Djemila Benhabib, Nadia El-Mabrouk et André Sirois. Tous des gens gravitant autour de la radio-poubelle.

Vous avez besoin d’une preuve de type « smoking gun » pour faire le lien de causalité entre le discours médiatique islamophobe et les actions des islamophobes? En voici une. Cette action de Majeau au Maxi démontre que les médias encouragent directement des militants anti-musulmans à passer à l’action.

C’est incriminant pour Duhaime, Dumont, Maurais et les autres, mais bien entendu ils ne seront jamais inquiétés par qui que ce soit et ils continueront à répandre la haine et la division en toute impunité. Parce que trop de gens ont encore une vision naïve, superficielle et libérale de la liberté d’expression.

Jusqu’au prochain bain de sang.

CHOI: entrevue avec l’islamophobe au jambon

19 décembre 2018, Le MID avec Vincent Cauchon, Laurence Gagnon et Richard Majeau

9h45: Majeau commence en parlant d’une entrevue qu’il a réalisée avec André Sirois, l’islamophobe qui « a travaillé à l’ONU ».

RM- « L’immigration c’est une invasion que subit l’Occident présentement (…) Vous connaissez Éric Duhaime? C’est tu un raciste? »

VC- « Je peux pas me prononcer là-dessus, je le connais pas assez. »

RM- « Je vais vous citer un article qu’Éric Duhaime avait écrit sur le halal en 2012 dans le Journal de Montréal (…) Financer le terrorisme en achetant halal. Follow the money (…) Le site d’éducation sur la menace de l’islamisme Point de bascule découvre aussi que des abattoirs québécois paient une agence de certification halal finançant les Frères musulmans (…) Ça c’est Monsieur Duhaime qui l’a dit. Majeau, il dit la même affaire dans un Maxi (…) »

RM- « Aussi Mario Dumont! Il y a une vidéo sur Youtube avec Marc Lebuis c’est une vidéo qui date de mai 2012 (…) C’est la même chose qu’il dit (…) Pourquoi vous n’invitez pas à votre émission Djemila Benhabib et Nadia El-Mabrouk? Elles vont pouvoir vous en parler du halal, c’est quoi vraiment (…) De dire que je m’en prends aux musulmans… je m’en prends aux radicaux, c’est différent (…) Djemila Benhabib, j’ai déjà fait sa sécurité pendant une de ses conférences (…) »

entrevue-surreelle-avec-le-boomer-anti-halal-de-sorelil-se-defend_2018-12-19.mp3

Les transgenres et les homosexuels lancent le signal de la fin de la société, selon Fillion

Jeff Fillion

Calme toi Fillion, les Numéris sont terminés. Le voici vociférant sa haine des gais, des personnes transgenres, des travestis, des drag-queens, de Safia Nolin et de Catherine Dorion. Ouf.

Fillion commence par dire qu’une personne transgenre allant parler à des enfants du primaire dans une école c’est la « fin de la société ». Il continue en laissant entendre que le déclin de l’empire romain a débuté avec une augmentation de l’homosexualité, ce qui l’aurait affaibli. Puis il met les drag-queens dans la soupe et ça se poursuit avec Safia Nolin et Catherine Dorion.

Tout ça pour tenter de démontrer une soi-disant « décadence morale de la société » en cours.

Il y a un paquet de militants d’extrême-droite qui doivent applaudir.

Fillion avait proféré des propos similaires en juin 2015.

Ces propos sont homophobes et transphobes, vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou écrire une lettre aux annonceurs.

CHOI: transgenres fin de la société

7 décembre 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion, Laurence Gagnon, Gerry et Dominic Dumas (00:22:14)

11h45 : « On a des transgenres ou encore des gars qui s’habillent en fille qui vont donner des cours dans des classes primaires. On a vu ça hier. Je sais pas si c’est arrivé… »

DD- « C’est à Montréal. »

JF- « C’est à Montréal? Wow. On est un peu comme les Romains, c’est le début de la fin. Les Romains, c’est pas arrivé en 24h.

G- « Le déclin tu veux dire? La fin de l’Empire? »

JF- « Ouais, d’ailleurs commencer à jouer avec le péteux, c’est là, ça a été un 20-25 ans de péteux. »

G- « Ouais, mais une cinquantaine d’années, là. Tout s’est effondré, là. »

JF- « Bien, c’est vrai! Ils ont commencé à jouer avec le péteux. Il y a eu du viraillage de péteux pas mal. »

LG- (gênée) « Lâche le péteux. »

JF- « C’est vrai! Les Romains, ils ont commencé à se jouer avec le péteux, ils sont devenus tellement riches… »

*Autres protestations de LG*

JF- « Ça se dit pas? Pourtant c’est très québécois. C’est Willie Lamothe. Il nous disait ça. C’est la Soirée canadienne. Les Romains ont joué avec leur péteux longtemps et ça l’a mené à la fin des Romains.  »

G- « L’oisiveté! Ça a joué un tour. »

JF- « Les Romains, ils arrivaient avec leur armée, ils rencontraient 4 barbus pas propres et ils se faisaient battre par les 4 barbus. »

G- « Oui. »

JF- « C’était rendu le bordel. On est un peu dans l’époque romaine de notre société. On a des… comment on appelle ça, des madames habillées en fille?

LG- « Des transgenres. »

JF- « Non »

DD- « Des drag-queens. »

JF- « Donc des drag-queens qui s’en vont donner un cours a des jeunes de maternelle ou de première année, je sais pas trop. J’ai vu ça hier. J’ai dit: oh my god. On est rendu. On est rendu tellement wild que ça commence a être fucké un peu. Mais, regarde, on est pas tous pareils. Je vais peut-être pas à la même vitesse que les autres. Mais, on est ce qu’on est. On est pas contre l’avancement ni le progrès, mais des fois on a une certaine résistance. Faut pas avoir peur de le dire quand même. Je sais que dans la société d’aujourd’hui c’est très très très dangereux de dire ça. Mais c’est important de le dire. »

(…)

JF- « On est rendu à Safia Nolin. C’est peut-être la fin. T’sais c’est la fin de la musique. Safia Nolin gagne des prix, Safia Nolin se fait dire qu’elle est bien habillée. On est rendu à la fin. On a fait le tour de la patente, il y aura un reset. Et ça va repartir avec quelque chose de différent (…) Je suis pas sûr qu’on peut considérer ça vraiment comme de la musique. Je suis pas certain que c’est vraiment une chanteuse (…)

Catherine Dorion est la Safia Nolin de la politique. Safia Nolin sait pas chanter. Je suis désolé (…) Catherine Dorion quand elle parle… (…)  »

JF- « Il y a personne qui donne de l’argent à l’Arabie Saoudite. Il y a personne qui envoie de l’argent directement à des pétrolières. Ça arrive pas (sauf une fois au chalet). »

Et Filllion dénigre l’habillement de Catherine Dorion « qui ne respecte pas le décorum ». C’est le même gars qui applaudit Donald Trump. Évidemment, in en profite pour ramener ça à lui: « on peut plus rien dire » et bla bla bla. Pour conclure:

JF- « La démocratie c’est quasiment dangereux. »

fillion_2018-12-07-11h45-transgenre-declin-empire-romain.mp3

Fillion se plaint d’avoir été intimidé par Jeremy Gabriel

Jeff Fillion

Jeff Fillion réagit à un article du Sac de chips intitulé Jeremy Gabriel ramasse Jeff Fillion sur Twitter.

Pour résumer, Jeff Fillion fait un autre tweet confondant les changements climatiques et la météo. Les réactions se font vives jusqu’au point où même le chanteur Jeremy Gabriel pose le hashtag : #FillionRoiDesCaves.

Mais c’est la réaction de Fillion qui est quelque chose: L’intimidateur récidiviste violent se plaint d’avoir été intimidé par le jeune homme!

Mais c’est un schéma très classique de la radio-poubelle. Intimidation-réaction-posture de victime.

Dans sa contre-réaction, dont l’audio se trouve ci-bas, Fillion intimide lui-même Jeremy Gabriel en menaçant de le poursuivre.

On rappelle que Jeff Fillion a été condamné au moins deux fois pour avoir intimidé les personnalités publiques Sophie Chiasson et Pierre Jobin. Dans ce dernier cas, Jobin était passé, de son propre aveu, à deux doigts du suicide.

Fillion est donc devenu maitre dans l’art de de l’intimidation et ne s’excuse lui-même jamais après avoir reçu une mise en demeure. Contrairement à Jeremy Gabriel qui s’est excusé sur Twitter vraisemblablement après que Fillion lui ait envoyé une mise en demeure. #victimite.

CHOI: Fillion se plaint d’avoir été intimidé par Jeremy Gabriel

26 novembre 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion, Dominic Dumas, Gerry et Laurence Gagnon

12h JF- « Il y a jamais eu d’histoire avec Jeremy Gabriel. Il y a juste une chose, par exemple, j’ai vu son tweet par après et il me traite de cave? Donc, un gars qui s’est fait intimider, qui s’est fait ridiculiser par Mike Ward, qui fait du Mike Ward? (…) »

« Je pense pas que c’était de l’humour. En tout cas pas le hashtag (#FillionRoiDesCaves) donc quand tu traites l’autre de cave, la beauté c’est que si je me décide de poursuivre, parce que ce serait une bonne idée, je pourrais poursuivre Jeremy Gabriel pour 42,000$. Bien moi, je suis le Jeremy Gabriel de Jeremy Gabriel. Jeremy qui s’est fait moquer de lui par Mike Ward (…) »

« Les médias inventent des prises de bec qui n’existent pas; zéro (…) Ça me dérange pas d’être le cave de la gang de Montréal. Si Guy A Lepage s’en va dans une émission de radio me traiter de cave parce que je fais des tweets qu’il aime pas (Guy A Lepage a traité Fillion de « cave » à la Soirée est encore jeune, samedi passé). Si vous pensez que ça me blesse. J’ai une bonne carapace. »

fillion_2018-11-26-12h-intimide-par-jeremy-gabriel.mp3