Archives du mot-clé Myriam Ségal

Alexandre Bissonnette était tout sauf raciste, disent-ils

L’enregistrement de l’appel au 911 du tueur de la mosquée a été rendu public cette semaine. Pour interpréter les motivations du tueur, la radio-poubelle a commenté cet enregistrement en long et en large, jeudi et vendredi.

Les populistes refusent de parler de racisme ou d’islamophobie. Dans les extraits audio qui suivent, vous les entendrez proposer des alternatives simplistes pour expliquer l’attentat.

  • C’est la maladie mentale
  • C’est les médicaments
  • C’est les armes à feu
  • On nous cache des choses

Tout, sauf le racisme.

On peut être à la fois malade et raciste. Il n’y a aucune contradiction là-dedans.

Les populistes font ça parce qu’ils sont des racistes eux-mêmes et qu’ils partagent plusieurs atomes crochus avec le tireur de Québec. Mais puisqu’ils refusent d’admettre leur part de responsabilité, après avoir distillé la haine islamophobe pendant des années, ceux-ci préfèrent faire ce qu’ils ont l’habitude de faire: camoufler le racisme.

Le racisme est comme l’éléphant dans la pièce, mais les populistes vous lèveront un écran de fumée si grand que vous ne le verrez plus.

Les populistes  sont des racistes mais ne peuvent pas accepter le tueur comme l’un des leurs à cause de l’ampleur du crime. Le tueur est à la fois semblable et infréquentable.

Mais il aura quand même un petit traitement de faveur: Il est malade. Il a besoin d’aide. Il ne fera jamais 150 ans de prison. Il est blanc après tout.

La plupart des extraits suivants précèdent la divulgation de la vidéo de l’interrogatoire de Bissonnette. Dans cette vidéo, celui-ci révèle très clairement sa peur panique des musulmans, des demandeurs d’asile et l’influence causé sur lui par les médias.

Pourtant quelques jours après l’attaque à la mosquée, la presse internationale indiquait:

Bissonnette affichait « des idées d’extrême droite à l’université comme sur les réseaux sociaux, tout en ayant été sympathisant du Parti québécois »

LeMonde.fr

Bissonnette est décrit par ses camarades comme un nationaliste et un « introverti impopulaire », admirateur de Marine Le Pen et de Donald Trump, connu pour ses propos xénophobes et antiféministes.

Yahoo.com

Comment peut-on être plus clairement islamophobe, tout en partageant les mêmes idées que la radio-poubelle, que ça?

93.3: le tueur a besoin d’aide

14 avril 2018, Duhaime-Ségal, avec Éric Duhaime et Myriam Ségal (00:11:31)

AA1- « Il y a quelque chose qu’on nous cache on dirait (…) »

MS- « Les gens qui ont vu le vidéo parlent d’un tueur déterminé, calme (…) c’est très contradictoire avec ce qu’on vient d’entendre (…) »

AA2- « C’est un très grand malade, c’est pas un terroriste, c’est pas quelqu’un qui faisait ça pour faire du mal comme tel, c’est la maladie.  »

ED- « Le problème de santé mentale, c’est assez évident  »

AA3- « Ce jeune la a besoin d’aide, il est malade (…) Le Doc Mailloux, à matin, il en a parlé mais les gens osent pas en parler. Il y a anguille sous roche (…) Il y a de quoi, en dessous de ça, qui est caché. Il a besoin d’aide. Doc Mailloux, c’est pas un fou [lol], et il le sait. »

(…)

Puis deux personnes appellent pour dire que c’est à cause des médicaments.

ED- « Dans l’extrait avec le répartiteur du 911, il n’y a aucun propos islamophobe là-dedans. »

fm93-duhaime-segal_13_avril-2018-ligne-ouverte-bissonnette.mp3

Radio X: le tueur, un pauvre faible dérangé

13 avril 2018, Martineau-Trudeau, avec Richard Martineau et Jonathan Trudeau (00:08:14)

RM- « Pourquoi il a pas plaidé l’aliénation mentale? »

(…)

RM- « Il a l’air d’un gars troublé, pas bien dans sa peau (…) Des attentats, il y en a eu. Prends le Bataclan. Ils étaient contents d’avoir tué et ils assumaient leur geste. Lui, c’est pas ça, c’est: j’espère j’ai pas tué personne (…)  »

JT- « L’appel au 911 nous permet de voir non pas un mastermind démoniaque, mais un pauvre faible dérangé. Pas de fantasme de puissance relié à ça. »

Puis Martineau blâme les médicaments et les armes à feu.

rx-martineau-trudeau_2018-04-13-9h45-bissonnette1.mp3

93.3: le tueur n’est pas un terroriste

13 avril 2018, Mailloux et Josey, avec Pierre Mailloux et Josey Arsenault (00:10:25)

PM- « Il est mêlé, il est pas cohérent, il est ambivalent, il est perdu (…) Il n’y aura plus de discussion, ce n’est pas un terroriste (…) C’est un perdu. »

JA- « À qui ça a servi de laisser croire aux gens que c’est un terroriste? »

(…)

JA- « C’est plus du tout la même histoire. »

PM- « La même motivation. On a supputé allégrement que c’était un petit maudit raciste qui a alimenté son racisme dans son sous-sol en regardant des vidéos. »

JA- « Moi, il me reste plein de questions. Qu’on ne connaitra surement plus les réponses. Et ça me fait de plus en plus croire aux théories du complot. Fait que, je pense qu’on se fait manipuler de quelqu’un, d’un groupe, d’une organisation, d’un gouvernement. En tout cas, on se fait manipuler je pense. »

docmailloux-fm93-13-avril-2018-bissonnette-pas-terroriste.mp3

Radio X: le tueur n’avait pas de haine

13 avril 2018, Fillion, avec Jean-François Fillion

11h35: JF- « [Bissonnette] pour moi, un gars qui a un problème avec l’Islam… pour moi, il se serait échappé (…) Il n’y a rien (…) On ne sent pas une once de haine. »

Puis Fillion blame les pillules et la maladie.

fillion_2018-04-13-bissonnette-pas-une-once-de-haine.mp3

Jaggi Singh, un « parasite » selon Duhaime

Jaggi Singh est pris pour cible par la police et le maire de Québec, suite à une manifestation de l’extrême-droite. Après ça, les commentateurs lui font porter le chapeau de bouc-émissaire. Ils l’accusent d’être un casseur, un chef anarchiste et un fauteur de troubles.

Sauf que Jaggi s’avère un adversaire coriace et le voilà en train de ridiculiser la police de Québec lors de son procès.

Éric Duhaime, le libertarien-sans-liberté, tenant de la ligne dure de la police et de la répression, fait sa crise du bacon et insulte Jaggi.

Duhaime qui n’a jamais que du miel à la bouche pour parler des vrais parasites: les politiciens, banquiers, chefs d’entreprises et commentateurs comme lui. Duhaime, toujours prêt à protéger les riches contre les pauvres.

Ses insultes ont même une certaine connotation raciste.

Ces propos sont inacceptables. Porte plainte au CCNR ou au CPQ, et écrit une lettre aux annonceurs.

FM93: Jaggi Singh, un « parasite »

2 mars 2018, Duhaime-Ségal, avec Éric Duhaime et Myriam Ségal (00:05:18)

11h: ED- « Je te dis que si Jaggi Singh prenait son talent, son talent et son énergie, à faire de quoi de positif dans la société… C’est un brasseux de marde. C’est son job à temps plein. Mais c’est pas un gars dépourvu d’intelligence. Et s’il pouvait utiliser cette intelligence-là positivement pour la société québécoise, plutôt que de faire chier tout le monde, de vandaliser le bien public, et d’aller devant les tribunaux congestionner le système, je te dis qu’il serait mauditement utile. Il pourrait être aussi utile qu’il est inutile, qu’il est dommageable présentement en tant que parasite. »

fm93_2_mars_2018_11h-jaggi-singh-parasite.mp3

Image may contain: one or more people

Duhaime s’est-il inspiré du groupe néo-nazi Atalante?

Le duo Duhaime-Ségal en appui à l’extrême-droite

Hier soir un groupe néonazi de Québec, Atalante, profite de l’épisode des demandeurs d’asile pour mousser son agenda raciste.

Ils ont donc posé quelques bannières à travers la ville indiquant « Remigration ». Selon Wikipédia:

« La remigration, désigne le retour dans un pays de personnes ayant précédemment émigré ou de leurs descendants (…) »

C’est un terme populaire chez les identitaires français, par l’extrême-droite donc.

Dans l’audio suivant, le duo Éric Duhaime et Myriam Ségal donne son appréciation de l’événement.

Aussi ils en profitent pour revenir sur Charlottesville, où des suprémacistes blancs se sont rassemblés avant-hier. L’un d’entre eux a tué une contre-manifestante.

Pour résumer la longue discussion Ségal-Duhaime:

  • L’extrême-droite a le droit de s’exprimer question de liberté d’expression.
  • Le problème selon Duhaime c’est que les banderoles [bannières] peuvent « nuire à la sécurité ».
  • Pour Ségal le problème c’est que les membres d’Atalante étaient masqués et cela « l’horripile ».
  • Le tueur de Charlottesville est « un cave », mais ça leur prend 30 minutes et un courriel de critique pour ajouter simplement que c’est un suprémaciste blanc.
  • Les racistes et les antiracistes sont aussi mauvais l’un que l’autre, comme disait Donald Trump il y a 3 jours avant de se raviser.
  • Ils ne trouvent rien de raciste à vouloir déporter les non-blancs à l’extérieur du pays.
  • Duhaime fait un parallèle entre le déboulonnage de la statue du général sudiste Robert E Lee avec la statue de René Lévesque à l’Assemblée Nationale.

Et lorsque le duo critique la bannière « Bash the fash, solidarity means violence« , parce que c’est méchant, posons-nous la question, oseraient-ils en discuter avec un vétéran de la Seconde Guerre mondiale? Ces cheerleaders de l’armée canadienne ont-ils oublié ceux qui combattaient l’extrême-droite européenne l’arme au poing en 39-45?

Il s’agit donc de propos inacceptables et racistes. Vous pouvez donc porter plainte au CCNR ou au CPQ, et écrire une lettre aux annonceurs.

FM93: en appui à Atalante

15 août 2017, Ségal-Duhaime, avec Éric Duhaime et Myriam Ségal

11h13: ED- « En terminant, on veut parler de ces banderoles qui ont beaucoup fait jaser à Québec (…)

MS- « Et qui sont présentées par les médias bien-pensants (…) comme des affiches haineuses »

ED- « C’est marqué remigration (…) »

MS- « Actuellement [les demandeurs d’asile] ils n’ont pas été chassés des États-Unis. Ce ne sont pas des gens qui demain matin vont se retrouver en prison. »

ED- « Je suis en partie d’accord avec ce que ces gens-là n’entrent pas. Fait que j’ai de la misère à voir quelque chose de haineux (…) De là à dire que c’est des slogans haineux, je trouve que c’est charrié, pas à peu près. »

MS- « À LCN tantôt, on parlait des affiches haineuses et on donnait en exemple deux images du site internet de la Meute dont une qui dit : supportons la GRC. »

ED- « Bien là, supportons l’autorité, nos policiers, notre justice, j’espère que c’est pas haineux! (…) »

MS- « En quoi est-ce que c’est haineux de dire qu’on soutient la GRC? (…) Par contre, les journalistes hier ont assisté à une manifestation de solidarité envers les victimes de Charlottesville. »

ED- « Ça, on n’en a pas parlé, mais il y a une manifestation qui a dégénéré de suprémacistes blancs et d’antifas, la gauche radicale. »

MS- « Y a un cinglé qui a foncé dans la foule et qui a tué une jeune avocate (…)

ED- « C’est un cave! Et tout le monde doit dénoncer ça (…) c’est un fou. Par contre, ceux qui répliquent, qui prônent la non-violence, c’est là que c’est bizarre.  »

MS- « Hier à Montréal, les affiches c’est  »bash the fash, solidarity means revenge » (…) »

ED- « Est-ce que c’est haineux ça? C’est pas mal plus haineux que dire remigration! Hier, tu as vu la manifestation à Charlottesville, ce qui ont fait? Ils ont pris une statue des confédérés et ils l’ont sacrée à terre. Ils ont abimé un bien public, comme des sauvages, au nom de dénoncer la violence! (…)  »

MS- « Il y a un mouvement aux États-Unis au sujet des statues des sudistes célèbres. Les mouvements qualifiés de droite disent : ça fait partie de notre patrimoine.

ED- « Ça fait partie de l’histoire, qu’on l’aime ou pas, il y a des fédéralistes qui aiment pas la statue de René Lévesque devant le parlement (…)

MS- « J’aime pas plus les gens masqués du côté gauche que du côté droit. »

Puis, le duo revient plus tard suite à un courriel critiquant cette discussion.

11h42: MS- « C’est vrai que cet homme-là est un nazi crackpot qui fait partie d’un mouvement (…) » [ouf ça a été difficile] « Mais ce n’est pas une organisation qui l’a envoyé faire ça. Les fils se sont touchés. »

ED- « Il ne fait pas partie d’une organisation terroriste (…) Il n’a pas été manipulé par des imams sur internet. »

MS- « De la même manière quand un islamiste intégriste fait une connerie, on ne peut pas dire que tous les islamistes sont comme ça [Pourtant ils le disent souvent], de la même manière on ne peut pas dire parce qu’il y a un crackpot d’un mouvement suprémaciste blanc qui fait une connerie que tout le mouvement est condamnable (…) »

MS- « Ces gens-là ont le droit de s’exprimer dans le cadre de la légalité. »

2017.08.15-11.00.01-933-charlottesville.mp3

Les femmes sont inférieures à l’homme pour des raisons biologiques, selon Myriam Ségal

segal

Le Conseil du statut de la femme rend publique une étude sur l’égalité salariale entre hommes et femmes. Le duo Duhaime-Ségal en parle… Pour ressortir les vieux préjugés masculinistes habituels.

Les femmes gagneraient un salaire plus bas par choix (oui oui, elles choisissent d’être pauvres!). Elles auraient des prédispositions génétiques à la faiblesse. Elles sont plus « prudentes » et plus « protectrices » par nature. Et ça se termine pas un réquisitoire réclamant la suppression de toutes les institutions féministes existantes.

Myriam Ségal est la remplaçante de Nathalie Normandeau à l’émission d’Éric Duhaime. Ségal est chroniqueuse à Québecor, enseignante à l’école ATM de Jonquière et chroniqueuse à KYK (CHOI Saguenay). Elle a déjà travaillé avec André Arthur, et ça parait.

Vous trouvez ça inacceptable? Vous pouvez porter plainte au CCNR, ou écrire une lettre aux annonceurs. Vous pouvez aussi signer la déclaration pour des ondes saines.

93,3: Les femmes sont inférieures à l’homme pour des raisons biologiques (00:12:30)

18 mai 2016, Duhaime le midi, avec Éric Duhaime, Myriam Ségal et des auditeurs

13h18 : MS – « D’instinct la mère est plus protectrice que l’homme (…) Dans les cas idéaux ça prend un homme et une femme (…) (Les femmes) Peut-être que leur choix c’est de ne pas avoir de poste de pouvoir (…) Peut-être que si les femmes gagnent moins, c’est qu’elles font d’autres choix (…) La nature des femmes c’est d’être plus prudentes (…)

ED- Les femmes peuvent devenir enceintes « ça détruit une carrière quand tu décides d’en avoir 4-5 (…) »

ED – « Il y a une discrimination, mais en faveur des femmes (…) »

Et Myriam de revenir sur l’époque préhistorique qui expliquerait des conditions génétiques actuelles.

Et Éric Duhaime conclut en disant souhaiter abolir le Conseil du statut de la femme, la Fédération des femmes et le Ministère de la condition féminine « Moi je t’abolirais tout ça ».

2016.05.18-13.18-933-antifeminisme.mp3