Tueur de la mosquée: Un racisme tombé du ciel

Le Journal de Québec consacre aujourd’hui un long dossier sur le tueur de la mosquée de Sainte-Foy. Le journaliste contourne toutefois soigneusement les éléphants dans la pièce.

Deux questions restent en suspens:

– Puisque les psychologues conviennent que le tueur était raciste, la question suivante est: d’où vient ce racisme? Qui est à l’origine des idées racistes du tueur?

Bizarrement, tout ce qu’on sait, ce sont les médias qu’il consommait sur internet. Rien sur les médias bien de chez nous.

Sa famille n’avait-elle pas la télé et la radio? Peut-être écoutaient-ils TVA ou Radio X?

C’est comme si les journalistes s’étaient arrangés, intentionnellement ou non, pour épargner un des leurs.
Le racisme du tueur semble donc venir de nulle part, il est comme « tombé du ciel ».

Le tueur s’intéressait à Ben Shapiro, Paul Joseph Watson et Alex Jones sur Twitter. Qu’est-ce qui les distingue de Jeff Fillion? Ne sont-ils pas d’ailleurs eux-mêmes des inspirations de Fillion?

Sources Twitter du tueur de la mosquée

– Les parents du tueur sont toujours présentés comme des victimes. Un seul média est sorti du lot, le Montreal Gazette. Comme quoi la diversité médiatique est quelque chose d’important, de vital même.

Dans un article d’avril 2018, le quotidien anglophone mentionne que le père du tueur non seulement s’entrainait au tir avec lui, mais partageait des « idées » sur l’islam avec lui par courriel.

Montrealgazette.com

Et ça, c’est juste parce qu’on a retrouvé les courriels sur un ordinateur. Allez savoir ce qu’ils se disaient de vive voix.

Ce n’est pas une idée nouvelle, un enfant partage souvent les idées de ses parents.

Est-ce que ça serait vraiment trop demandé qu’il y ait un journaliste qui aille poser des questions pas trop complaisantes aux parents de Bissonnette, sur l’islam et leur consommation médiatique?

À ce moment-là, vous pourrez rédiger un dossier sur l’attentat qu’il vaudra la peine de lire.