Un village rattrapé par le virus

Les deux premières vagues avaient épargné ce village d’agriculteurs tricoté serré de Chaudière-Appalaches. Puis la troisième vague a frappé, aidée par des relâchements et des rassemblements. Des habitants de Saint-Narcisse-de-Beaurivage se trouvent aux soins intensifs, d’autres en sortent. La Presse a rencontré une communauté sur le qui-vive.

(…)

« Oui, il y a des gens qui ont négligé un peu les consignes, dont moi. Je ne parle pas de complotistes, ou de pro-Maxime Bernier, ou de pro-Éric Duhaime. Il y en a très peu, de ça. Je parle de gens qui négligeaient un peu [les consignes] », explique Sébastien Duclos, 44 ans.

lapresse.ca

En complément