Revue de presse: Unis contre les médias toxiques

Ça fera ! Ils veulent y mettre un stop. Des personnalités aussi diverses que Catherine Dorion, Joël Lightbound, Boufeldja Benabdallah et Michel Juneau-Katsuya s’unissent pour lutter contre la désinformation, l’intimidation et les propos haineux dans certains médias.

lesoleil.com

Liberté d’oppression : campagne contre l’intimidation médiatique

Le collectif Liberté d’oppression lance une campagne de sensibilisation contre l’intimidation médiatique. Il souhaite « favoriser l’inclusion, la diversité, la liberté d’expression, le respect, l’intégrité physique et morale, la liberté de croyance et les débats sains ». Formé de personnalités publiques et citoyen.ne.s, dont plusieurs vivent et travaillent dans les quartiers centraux de Québec, le collectif signe la déclaration qui suit.

La lettre et les signataires se trouvent sur monquartier.quebec

Médias du Québec: front commun contre les propos haineux et la désinformation

Par exemple, le collectif rappelle que l’animateur André Arthur a déjà suggéré à ses auditeurs de «frapper» les gens qui se promènent à vélo l’hiver. 

On cite également Dominic Maurais, qui a déjà déclaré : «On se fait mener par des anarchistes féministes extrémistes. Elles sont crinquées parce qu’elles ont eu leur congrès de féminazies la semaine passée. Le féminisme lesbien, c’était un des thèmes (…) Ces têtes de linottes-là.» 

journaldequebec.com

Fronde contre les «radios-poubelles» et les médias «toxiques»

«Quand quelqu’un a inscrit la croix gammée sur les murs de la Grande mosquée, on ne comptait plus les radios-poubelles qui criaient: il n’y a rien là, pourquoi ils s’énervent?», a relaté M. Benabdallah devant les médias, vendredi.

Interrogé sur la capacité du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications (CRTC) à limiter ces discours dans des «médias toxiques», Joël Lightbound a convenu vendredi que ses pouvoirs pourraient être agrandis.

«Quand on regarde l’arsenal d’outils dont dispose le CRTC – la réprimande et l’arme nucléaire, soit de retirer une émission – c’est peut-être limité. On pourrait l’améliorer, c’est une discussion à poursuivre», a-t-il évoqué.

journalmetro.com

Des personnalités se liguent contre l’« intimidation médiatique »

Alain Saulnier, ex-directeur général de l’information de Radio-Canada et professeur de journalisme à l’Université de Montréal, rappelle que « l’engagement le plus profond des journalistes est de propager les faits et de défendre la vérité ».

lapresse.ca

Des élus et artistes réclament la fin des propos haineux véhiculés par des médias

Le cofondateur du Centre culturel islamique de Québec, Boufeldja Benabdallah, a tenu à témoigner de la haine envers les minorités qu’il perçoit dans certains discours, même après l’attentat de la mosquée de Québec.

« Combien de fois avons-nous été pointés du doigt par certains médias, sans arrêt. Ils se reconnaissent quand ils nous traitaient de cannibales, quand ils nous traitaient de gens non civilisés, quand ils nous traitaient de pas intégrés », raconte cet autre signataire.

radio-canada.ca

Des personnalités publiques disent non à l’intimidation et à la désinformation

Par ailleurs, l’expert en sécurité nationale et membre du collectif Michel Juneau-Katsuya voit un lien direct entre certains messages véhiculés et la prolifération d’actes violents.

«Depuis 2017, le Québec est en hausse constante de crimes haineux. On en a eu plus ici que l’ensemble du Canada réuni», a-t-il affirmé.

«La haine n’arrive pas génétiquement. La haine, on l’enseigne, on en fait la promotion, on la distribue à haute voix. Lorsqu’une menterie est répétée suffisamment elle devient une vérité.»

L’Actualité