Voici le bilan annuel des #TrèsLonguesVacances et pourquoi les Numéris c’est de la merde

Pour une deuxième année consécutive, la Coalition lance son grand bilan des vacances des animateurs de la radio-poubelle!

Selon nos observations, les animateurs travaillent très peu! Ironique compte tenu qu’ils répètent sans cesse que les Québécois ne travaillent pas assez et qu’ils sont paresseux.

L’exercice est intéressant, car il démontre la désuétude des sondages Numéris. Numéris calcule l’auditoire des radios en se basant sur des cahiers d’écoute. Sauf que les moments sondés (110 jours d’une année, soit 30%) sont surestimés. Démonstration.

Jours de vacances 2018-2019

Comme on l’a constaté l’an dernier, tout le monde travaille pendant les deux périodes de sondage Numéris.

Numéris est d’une importance capitale pour la radio. Cette mesure d’audience influence le prix de la pub, les salaires des animateurs et ainsi de suite.

S’il est primordial d’être présent en période de sondage, ça devient presque inutile hors-sondage. Les Numéris influencent donc aussi les vacances.

En période Numéris, la radio bénéficie d’une radio pimpée, bénéficiant de nombreux atouts qu’elle n’a pas le reste de l’année.

Ainsi, Numéris surestime le temps analysé et ignore le reste. Les chiffres d’audience des radios sont donc gonflés.

Maintenant regardons les vacances plus en détails.

Temps travaillé vs #TrèsLonguesVacances

Les animateurs ont en moyenne 90 jours de vacances. C’est plus de 3 fois la moyenne québécoise qui est de 4 semaines.

C’est bien plus que les enseignants qui n’ont que 2 mois de vacances (dont une bonne part est payée à même le salaire annuel des enseignants) alors que les animateurs ne cessent de les dénigrer… à cause de ces vacances.

Jetons un œil sur le temps en vacances. On remarque que, tous populistes confondus, entre 20 et 27% de l’année est passé en congé!

Autrement dit, en dehors des sondages Numéris, un animateur travaille entre 43 et 50% du temps, soit juste un peu plus d’un jour sur deux! #wow.

Remise du prix du Paresseux de l’année

Le grand gagnant du prix du Paresseux de l’année (prix remis à l’animateur ayant le moins travaillé) est donc remis à…

Sylvain Bouchard du FM93 Cogeco est le grand gagnant avec 99 jours de vacances! Bravo!

Ces jours de vacances sont une gracieuseté de Numéris. Si les agences de pub l’abandonnaient pour une mesure en continu de l’audience, on pourrait s’attendre à des résultats plus fiables et réalistes.

On pourrait donc, c’est plausible, s’attendre à une baisse des chiffres d’audience, les fameuses cotes d’écoute, une baisse du prix des publicités, du salaire et des vacances!

Nos chiffres sont récoltés au meilleur de nos connaissances, ils sont donc à prendre avec modération. Si vous voulez du travail de pro, soutenez le journalisme.